top of page
  • Stéphan Le Doaré

Deux hypothèses très "personnelles"

La parution le 22 octobre dernier d'une nouvelle étude scientifique portant sur la disparition des dinosaures par la tombée sur terre d'une météorite géante me pousse aujourd'hui à vous dévoiler mon hypothèse sur le sujet. Elle n'est pas du tout validée de façon scientifique, mais c'est justement le principe premier d'une hypothèse. Sinon, appelez ceci "intuition" si le mot vous dérange...

La voici.



On peut imaginer qu'effectivement une météorite géante est tombée sur Terre. Partant de là, non seulement l'atmosphère est devenue irrespirable, les glaciers polaires se sont craquelés engendrant une montée des eaux, etc... (je ne vous refait pas tout le topo...) Mais allons plus loin. Imaginons que cette météorite ait très légèrement dévié la Terre de son orbite autour du soleil ? Imaginons que cette déviation ait modifié sa vitesse de rotation ? Alors la force de gravité terrestre aurait été modifiée. Un peu comme sur la Lune où nous pesons six fois moins. Sauf que là, c'est l'inverse. La gravité augmente. Ainsi, tous les animaux "géants" sont écrasés par leur poids. Du diplodocus au Megatherium (un paresseux terrestre géant), tous ces animaux ne peuvent survivre et meurent quasiment sur le coup. Plusieurs choses sont à noter aussi :

- Les "petits" dinosaures, ceux qui sont en quelque sorte préadaptés à cette catastrophe survivent. Les crocodiles, les lézards, les tortues, tous ces animaux "rampants" subissent moins cette nouvelle force de gravité.

- Les modifications de cristallisation de roches que l'on constate à cette époque ont bénéficié d'un changement de gravité.

- On retrouve tous ces fossiles de "mort subite" justement parce que ces géants ont été terrassés très rapidement, et ce tout autour de la planète.




Si vous m'avez lu jusqu'ici, je vous propose une seconde hypothèse, sur un autre sujet, celui de la disparition de l'homme de Néandertal. Si l'on va plus loin sur le sujet, avec la découverte d'une espèce voisine de Sapiens, "Homo Luzonensis", plus petit que Sapiens, et de quelques autres, on se rend bien compte qu’Homo Sapiens n'était pas vraiment le seul hominidé à gambader sur Terre entre -70.000 et -50.000 ans.



Les chercheurs se demandent toujours quelle a été la marche de l'évolution qui a fait émerger Homo Sapiens plutôt qu'un autre de ses congénères. Mon hypothèse est qu'à l'époque, le cannibalisme existait entre ces différentes sous-espèces. Un peu comme si un chimpanzé rencontrant un Orang-Outan, reconnaissant sa différence, se mettait à le chasser. Homo Sapiens a très bien pu décimer tous les autres "Homo" ... en les mangeant. Là encore, notons :

- Qu'il y a un passage de l'herbivore vers un omnivore qui mange donc de la viande

- Qu'à un moment donné, Homo Sapiens a dû prendre conscience de la mort de façon plus prégnante en enterrant ses morts, mais peut-être aussi qu'il enterrait ses congénères pour ne pas qu'ils se fassent eux-même manger lorsque morts (par d'autres ou par le groupe !!!), se différenciant encore par là des autres "Homo" dans l'émergence d'une "conscience de soi" en grande évolution.


J'espère que ces petites théories de mon cru vous auront plu, n'hésitez pas à les "démonter" ou à y réfléchir le cas échéant.

Je vous souhaite de bonnes vacances :)


Stéphan Le Doaré

@stephanledoare

16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page