top of page
  • Stéphan Le Doaré

Chinoiseries (2/3)

Fustigeant les États-Unis et ne voulant pas leur ressembler, la Chine n'avait pas de base militaire dans d'autres pays. Pourtant, en 2016, la première base extérieure a été ouverte à Djibouti, surprenant tous les militaires déjà sur place (Américains, français, etc...). On estime que plusieurs milliers de militaires chinois y sont déployés. La Chine revendique aussi une souveraineté historique sur la mer de Chine et rogne lentement sur les eaux territoriales des Philippines ou du Japon, construisant des ilots artificiels sur des récifs inhabitables. Xi-Jinping profite ainsi de la politique du "fait accompli", se jouant des lois internationales. Et la doctrine militaire de la Chine a changé : en 4 ans, la Chine a construit une flotte de navires militaires et de sous-marins équivalente à celle de la France.


Depuis 2015, un programme d'investissement de plusieurs milliards de dollars par an, intitulé "les nouvelles routes de la soie" a été lancé en direction de l'Afrique. Comme un pied de nez au G20, le forum Chine-Afrique de septembre 2018 a réuni de nombreux chefs d'états africains et asiatiques, dans le même calendrier que le G20, dans une sorte de basculement des forces géopolitiques par la création d'un "contre-rassemblement". Dans le même temps, une e-route de la soie est aussi en train de se mettre en place avec la sortie du giron chinois des BATX. Xiaomi propose ses premiers points de vente en propre, les Mi Store, en Espagne, à Barcelone puis à Madrid et depuis le 22 mai 2018 à Paris. .

J'ai déjà évoqué le système de visio-reconnaissance faciale qui impose un contrôle social à la société chinoise, avec une notation allant jusqu'à la perte de poids (un sacré "crédit social")! Le réseau numérique chinois, de son côté, reste imperméable aux GAFA. Et Facebook respecte scrupuleusement les préconisations sur le territoire chinois, supprimant les comptes des opposants et interdisant les contenus allant à l'encontre du pouvoir.


Alors voilà, la Commission européenne se réveille et souhaite contrôler les investissements extérieurs directs, un texte qui sortira en février 2019 quand la Chine a déjà placé ses pierres et tandis qu'il est depuis toujours très difficile de commercer en Chine. Car le cas de la Chine est plus subtil que les bouleversements rencontrés dans l'histoire. Comparez le Go et les échecs et vous obtiendrez la différence de stratégie. L'Europe propose l'attaque frontale quand l'empire du Milieu répond par la subtile "prise de territoire" de ce jeu diabolique. Première puissance mondiale jusqu'au 17e siècle, la Chine veut retrouver son rang, et joue au Go, avançant ses pierres, d'abord sans se faire remarquer, puis posant les dernières pierres, dévoilant un projet de domination du monde qu'il est déjà trop tard à contrer. La Chine possède 25% de la production des métaux rares nécessaires à la nouvelle économie (piles, ordinateurs, téléphones). Ce pourcentage monte à 80% pour certains d'entre eux rendant le reste du monde complètement dépendant de ce monopole économique. L'USGS (United States Geological Survey) rapporte que Pékin produit 44% de l'indium consommé dans le monde, plus de 65% du path fluor. La Commission européenne va dans le même sens : la Chine produit 61% du silicium, 67% du germanium, 84% du tungstène et 95% de toutes les terres rares. Ces chiffres sont édifiants, sans compter que ce monstre engloutit 45% de la production mondiale de métaux industriels.


Modèle hybride en expansion, sous contrôle absolu d'un monarque, la Chine est un géant qui se lève pour promouvoir sa conception du monde. Elle se lève pour défendre ses intérêts, pas uniquement économiques, mais dans tous les domaines, et tout autour du monde. Investissant à tout vent (Midea qui rachète Kuka, fleuron allemand de la robotique industrielle, achat du port du Pirée par Cosco en Grèce, Casil Europe qui devient en 2015 le plus gros actionnaire de l'aéroport de Toulouse), la Chine se pose en nouvelle hyperpuissance et prévoit d'être la première économie mondiale dès 2020. Il devient urgent de proposer le chinois dans les programmes de langues étrangères de nos écoles...

Stéphan Le Doaré

@stephanledoare

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page